État des travaux du Plan d'action 2008-2013 en matière d'éducation des adultes et de formation continue

État des travaux du Plan d'action 2008-2013 en matière d'éducation des adultes et de formation continue

Correspondant-e: 

Sophie Ambrosi, CDÉACF

Dans le cadre du dernier colloque de la Table des responsables de l'éducation des adultes et de la formation professionnelle des commissions scolaires du Québec (TRÉAQFP) (21-23 mai, Montréal), des représentant(e)s du MELS ont offert un atelier sur l'état des travaux en cours dans le dossier du Plan d'action 2008-2013 en matière d'éducation des adultes et de formation continue.

Les orientations, les groupes ciblés et les lignes de forces de ce Plan s'inscriront dans la continuité de ceux du Plan précédent (2002-2007) et les nouvelles priorités, mesures et actions discutées semblent refléter plusieurs des recommandations issues des consultations du MELS auprès des protagonistes du milieu (en automne 2007 et au printemps 2008). En outre, il nous a été dit que le Plan comportera un nombre restreint de priorités qui permettront de mieux cibler les actions et les mesures proposées. Celles-ci prendront en compte deux conditions «essentielles au développement d'une culture de la formation continue et de l'apprentissage tout au long de la vie», soit: la diversification des modes, des modalités et des lieux de formation et l'importance des services d'accueil, de conseil et d'accompagnement.

De plus on aura remarqué quelques ajouts à l’énoncé des priorités du dernier Plan qui ne seront pas sans conséquence. En effet, au chapitre de l'accroissement de l'accessibilité à la formation continue, l'expression "pour les adultes en emploi ou non" élargit grandement la portée de cette priorité et des mesures qui y seront associées. Quant à la priorité qu’on planifiait accorder à l’insertion des personnes immigrantes par la francisation, elle est en questionnement depuis que la ministre l'Immigration, Yolande James, a fait connaître les mesures proposées par son ministère pour «franciser le Québec» en mars dernier.

La collaboration et la complémentarité du travail entre les différents ministères sera une des valeurs ajoutées de ce nouveau Plan d’action. Dans cette visée, le comité de coordination chargé d'assurer le suivi et la mise en oeuvre du Plan a été élargi : il est composé du Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport et du Ministère de l’Emploi et de la Solidarité Sociale ainsi que des ministères suivants : Agriculture, Pêcherie et Alimentation; Culture, Communications et Condition féminine; Immigration et Communautés culturelles; et de la Commission des partenaires du marché du travail. Le dépôt du Plan est prévu pour novembre 2008.